REVOLUTION-PSYCHANALYSE
Pour un mouvement révolutionnaire au sein de la psychanalyse

La psychanalyse se dira révolutionnaire ou ne sera pas!
                

                                   
                                    Chassés du Paradis!  C'est ainsi que tout a commencé...Pour la psychanalyse aussi



Daniel DEMEY est psychanalyste membre de l'EPFCL (Ecole de psychanalyse des forums du champ lacanien) et du Forum de Liège.
Il reçoit en privé chez lui en Belgique, dans la région liégeoise.
Vous pouvez le contacter au N°GSM 0032/(0)495 45 73 39


« Le pas de Freud ne s'explique pas par la simple expérience caduque du fait d'avoir à soigner tel ou tel, il est vraiment corrélatif d'une révolution qui s'établit sur tout le champ de ce que l' homme peut penser de lui et de son expérience ; sur le champ de la philosophie- il faut bien l'appeler par son nom. Cette révolution fait rentrer l'homme dans le monde comme créateur. (...) Le point décisif de l'expérience freudienne pourrait se résumer en ceci-rappelons-nous que la conscience n'est pas universelle. L'expérience moderne s'est réveillée d'une longue fascination par la propriété de la conscience et considère l'existence de l'homme dans sa structure propre, laquelle est structure du désir. Voilà le seul point à partir de quoi peut s'expliquer qu'il y a des hommes. Pas des hommes en tant que troupeau, mais des hommes qui parlent, de cette parole qui introduit dans le monde quelque chose qui pèse aussi lourd que tout réel. » J.Lacan Le séminaire II, ed du seuil 1978, pg 263


"révolution, créateur, structure du désir, parole dans le monde qui pèse aussi lourd que le réel"

La psychanalyse se dira révolutionnaire ou ne sera pas.
C'est une psychanalyse prise dans le social orientée par le réel qui détermine son essence et sa fin politique dans l'acte de sa sortie.
"L'inconscient, c'est la politique" J.Lacan. On n'y vient pas pour s'y sustenter de son réel, de son acte, ni pour s'y blottir indéfiniment ou pour s'en prévaloir ensuite en ronds de jambes ou en courtoisies dans ce qu'on en dit en petits et grands cercles comme dans des messes.
Le lieu du discours de la psychanalyse n'est pas une Eglise. La psychanalyse est dérangeante pour l'époque et pour le discours des analystes également. Elle se réinvente avec et pour chaque patient(e)...du moins si celui-ci ou celle-ci ne s'y endort pas. Elle n'est faite ni pour les heureux, ni pour les bien-pensants ne voulant qu'un réaménagement. Elle est faite pour les bannis, les coléreux, les exclus, indisciplinés, rebelles de toutes les sortes et même les "fous", les "mal-veillants" de notre époque qui ne peuvent plus d'une façon ou d'une autre se sentir bien, se satisfaire ni en eux, ni avec elle.
Elle est le lit d'un autre couple que celui où l'on s'ennuie. Elle fait un autre amour que celui qui "suicide" (J.L)
Elle parle par la voix de chacun y venant pour autant qu'il vient avec le plus de liberté pour parler.
Une psychanalyse n'est rien moins que tranquille même si la passion est très souvent à son rendez-vous et, une paix, le rire au déclin de sa fin, lorsque se signe que tout est prêt, enfin pour être recommencé, répété: "révolutionaire, vous avez dit!"

 mai, juin 2014




Dessin P'tit Marc, artiste Liégeois 2009

Adresse de contact si le lien sur le site ne fonctionne pas: danieldemey@gmail.com



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement